Presse internationale inquiète après premier tour législatives 2024 en France

Législatives 2024 : l’inquiétude domine la presse internationale au lendemain du premier tour
          Après le premier tour des élections législatives en France, la presse internationale réagit, lundi, avec inquiétude au score du Rassemblement national et se montre critique envers le chef de l'État français.

Suite au premier tour des élections législatives en France, les médias du monde entier expriment leur inquiétude quant aux résultats du Rassemblement national et font preuve de scepticisme à l’égard du président français.

Une élection qui inquiète l’Europe

Le journal américain Politico a exprimé son inquiétude après le premier tour des élections législatives en France. Il craint une issue destructrice pour l’ordre mondial en raison du leadership de la France dans l’Union européenne, de son siège au Conseil de Sécurité des Nations unies et de sa puissance militaire.

De son côté, le quotidien britannique The Guardian titre sur le Rassemblement national d’extrême droite, en voie de devenir le parti dominant en France. Il évoque l’histoire du Front national, considéré comme un danger pour la démocratie et promouvant des opinions racistes, antisémites et antimusulmanes.

Selon le journal espagnol El Pais, la France doit décider si elle doit laisser l’extrême droite eurosceptique et nationaliste prendre le pouvoir, ou arrêter son ascension avec une coalition allant de la gauche radicale à la droite modérée.

Un pari risqué qui s’est retourné contre Emmanuel Macron

Le correspondant de la BBC à Paris estime que le président français n’avait pas besoin de convoquer ce scrutin. Il s’agit d’un pari risqué qui menace de renverser l’ordre politique et de mettre fin à l’expérience centriste d’Emmanuel Macron. Le Washington Post cite l’ancien ambassadeur français aux États-Unis, Gérard Araud, qui compare le président français à Napoléon lors de sa campagne ratée d’invasion de la Russie en 1812.

A lire aussi  Comment faire pour créer une galerie d'art à domicile et exposer votre créativité ?

L’hebdomadaire britannique The Economist parle quant à lui d’une humiliation écrasante pour le chef de l’État. Beaucoup de ses proches alliés ont été consternés par sa décision de convoquer des élections anticipées. Le projet centriste de Macron et son autorité politique en sortiront gravement endommagés.

Source de l’article : Francetvinfo

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *